13 septembre 2008

L'histoire d'une pensée triste

Mais quelques fois le morceau de rêve se brise, comme un sourire perduUne rafale infernale qui pleut dans le cœurL'envol de milliers de papillons à travers le corpsL'estomac s'éparpille en une fontaine d'étoiles à chaque regards volésComme un cri silencieuxTimide et peureuxComme un gamin furieuxElle en rêve encore, les yeux éveillésPour Jamais
Posté par Antre des songes à 20:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]