22 août 2007

où sont passez les souvenirs, effroyable papillon

La nuit crépuscule sans rivage,
s'étale dans un lointain mirage.
L'esquisse clarté vous empoigne le coeur,
vous entraîne dans une valse étoilée.
Virevolte ces petits cristaux, en éclats,
entre les échos des nuages rêveurs.
Le silence meurtrier s'ennuie,
les routes sont des torrents de sable
et la lune s'évanouit.
La pluie d'été a balayé le ciel,
virevolte en cadence pour s'estomper,
comme un voile éphèmère.
Perchée sur l'escalier, les pieds nus
je regarde les étoiles se balancer, elles atteignent
le cosmos,
et je sens mon oeil s'égarer.

Posté par Antre des songes à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur où sont passez les souvenirs, effroyable

Nouveau commentaire