18 juin 2007

Eveil

Les rêves contentent le spectacle des morts.   La colonie céleste commence à se pâmer, pâtes sucrées qui anniment le ciel pour l'étendre dans uninfini murmure. Ruelles plongées dans l'immortel sommeil, veillé par les pâles lueurs des réverbères.Je crois que l'astre de plomb sourit, grisé par la magie de Morphée.   Coryphée, exquis, entrelace le chant des morts, de sa danse éreintée, extase démence. Enflammele parvis de ses souliers usés par le temps, l'acool salé monte aux yeux et scintillent, emportentles plus... [Lire la suite]
Posté par Antre des songes à 19:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]